Cette semaine, j'ai pris une nouvelle résolution: manger davantage de poisson et faire ainsi régulièrement le plein d'omega-3, ces acides gras essentiels pour le cerveau et que le corps ne peut fabriquer de lui-même. J'en prends en suppléments alimentaires (quand j'y pense!) mais mon médecin m'a convaincue de l'importance d'en intégrer davantage à mon alimentation. En effet, mon système nerveux étant plutôt fragile et sujet à la dépression, mieux vaut prevenir que guérir! Il existe d'ailleurs un très bon livre à ce sujet, que j'ai bien l'intention de lire: Guérir de David Servan-Schreiber.

Quand j'étais jeune, je mangeais souvent du poisson frais pêché du jour et j'adorais! Il nous arrive encore de pêcher à l'occasion mais le poisson se fait plus rare et il faut aller plus loin et franchement, j'aime mieux admirer le paysage et prendre des photos!

collage

Il fut un temps où, dans nos grandes villes, à moins d'aller chez un poissonnier (honnête!), il était difficile de trouver du poisson frais et je me suis mise à délaisser cet aliment. Mais les temps ont bien changé et on en trouve un peu partout aujourd'hui. Et le poisson surgelé s'est également grandement amélioré et se vend en portions individuelles bien pratiques.

Hier, j'ai fouillé dans mes livres de recettes et j'ai trouvé 3 ou 4 recettes que j'aimerais bien essayer. En voici une: poisson à la méditerranéenne, tiré du livre La cuisine légère d'Anne Lindsay. Simple et délicieux.

morue

1 lb (454 g) de filets de poisson (j'ai pris de la morue)

Sauce:
1/2 c. à thé d'huile d'olive (2 ml)
1 c. à table d'oignons verts ou échalotes hachés (15 ml)
1/2 c. à thé d'ail frais haché fin (2 ml)
3/4 tasse de tomates en conserves, égouttées et hachées (175 ml)
1/4 c. à thé de basilic séché (1 ml)
2 c. à table d'olives noires hachées (25 ml)
1 1/2 c. à thé de câpres (7 ml)
poivre

Faier frémir de l'eau dans une poêle à frire, y déposer le poisson, couvrir et faire pocher à feu moyen, pendant 5 minutes ou plus (dépendant de l'épaisseur du poisson). Bien égoutter. Garder au chaud.

Entre-temps, chauffer l'huile, à feu moyen, dans une petite casserole. Y cuire l'oignon et l'ail 2 minutes, ajouter tomates et basilic. Laisser mijoter quelques minutes. Ajouter les olives et les câpres. Verser sur le poisson.

Bon au goût et bon pour la santé! J'ai bien aimé. A refaire. Et en accompagnement, j'ai préparé une purée de courge: couper la courge en 2, retirer les graines et faire cuire au four micro-ondes 15 à 20 minutes. Retirer la chair. Et j'y ai ajouté un peu d'oignon haché fin, du lait, du beurre, du persil séché, du sel et du poivre. Délicieux! Pas difficile à tenir une résolution quand c'est aussi bon!

Pour la purée, j'ai pris la courge noire à l'arrière. Je crois que c'est une variété Hubbard, mais je ne suis pas certaine. En fait, je voulais acheter une Hubbard verte pour faire des frites mais je me suis trompée de sorte et j'ai pris celle-là. (mieux pour la ligne!) Probablement de la même famille car très bonne en purée, un peu sucrée, un petit goût de patate douce ou de navet sucré.

courges1